Tout savoir sur le Poulpe Méditerranéen

Le Poulpe, un véritable génie hyper sensible.

C’est un mollusque de la famille des céphalopodes. Le poulpe à la particularité d’être doté de huit bras, trois cœurs irrigués par du sang bleu et neuf cerveaux (dont un central et 8 périphériques). Il n’est pas munis de squelette. Son corps musculeux appelé “manteau” est mou sauf sa tête, son bec et ses yeux. C’est le roi du camouflage. Il peut recopier à la perfection la couleur et la texture des milieux qui l’entourent. Si jamais, il se sent menacé, il projette un nuage d’encre pour semer ses prédateurs. Grâce a ses bras et ventouses : il est capable de capturer ses proies, perce carapaces et coquilles à l’aide de son bec de perroquet et paralyse ses proies avec un venin. D’un caractère doux et inoffensif, son intelligence fascine les chercheurs par ses capacités de mémorisation, de déduction et d’apprentissage qui lui permettent de résoudre toutes sortes de problèmes.

Lors de nos balades en mer autour des îles d’Hyères, nous avons eu la joie et l’honneur de pouvoir en croiser quelques uns.

poulpe en méditerranée

Carte d’identité

Nom scientifique : Octopus vulgaris

Ordre : octopoda

Famille : Octopidés

Régime : Il se nourrit essentiellement de crustacés et de mollusques.

Pointe : de mars à novembre, trois à huits semaines après l’accouplement. La femelle pond ses peufs (de 100 000 à 500 000) par grappes qu’elle fixe au plafond de la cavité qu’elle occupe. Elle ventile sa ponte sans se nourrir pendant 24 à 125 jours, jusqu’à l’éclosion et meurt ensuite d’épuisement.

Mensurations : le poids moyen du poulpe de la Méditerranée est de 3 kg. Sa taille varie de 60cm environ jusqu’à 1.30m

Durée de Vie : de 2 à 3 ans.

Au sein du Parc National de Port-Cros, nous pouvons rencontrer d’autre espèce comme par exemple le poule tacheté, et le Poulpe blanc

A vue d’oeil :  

L’oeil du poulpe se caractérise par une pupille horizontale. Il présente une structure étonnamment, ressemblante à celle des vertébrés avec une cornée, un iris, un cristallin, une rétine et deux paupières. Il ne distingues pas les couleurs. Cependant, il possède une excellente vue, y compris dans le noir.

Un siphon, multifonctions : 

Ce drôle de tuyau jaune qui apparaît sous le manteau du poulpe se nommes : “le siphon”. Il lui sert à respirer, à se déplacer à l’aide d’un ingénieux système de propulsion d’eau. Mais aussi à expulser l’encre, les déjections et les oeufs chez la femelle.

Les sens à bout de bras :

Des études récentes confirment que chaque bras du poulpe est équipé de chimiorécepteurs lui permettant de percevoir la lumière. Puis d’analyser par contact la composition chimique de l’eau de la mer. Comme si l’animal pouvait voir ou sentir la lumière avec ses membres. Grâce a ses ventouses de ses bras, il peut  discerner le goût d’éléments diffusés dans l’eau… de l’encre produite par ses congénères aux signaux toxiques émis par les proies.

Réglementation : 

La pêche du poulpe est interdite du 1er juin au 30 septembre dans les eaux du Parcs nationaux de Port Cros et des Calanques. En dehors de cette période, elle est réglementée.

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest